Menu

Les missions chrétiennes – Chapitre VI – Missions en Océanie (1865)

Les missions chrétiennes

Titre : Les missions chrétiennes – Tome I
Auteurs :  T. W. M. Marshall
Traducteur : Louis de Waziers

Éditeur : Libraire-éditeur Ambroise Bray – Paris
Date d’édition :  1865
Résumé : Réquisitoire contre les missions protestantes, bienfaits des missions catholiques.
Chapitre VI
Incertitude sur l’origine des habitants des îles de l’Océanie. « Les missionnaires méthodistes ont détruit toutes les compositions poétiques de ces peuples. Les missionnaires catholiques agissent avec plus de sagesse » 401
Iles de la Société. — Manière des Américains d’interpréter le précepte : « Allez et enseignez toutes les nations. — Description très-curieuse du vaisseau missionnaire le Duff (1840). — M. Lewis « premier modérateur » de l’expédition. Façon dont il justifie sa bonne renommée … Il épouse une idolâtre. Sa mort. — Le révérend M. Broomhall, « lumière brillante parmi ses collègues, vit avec deux femmes otahitiennes. « Il cesse d’être chrétien. — Le révérend M. Veeson;… le révérend Harris ; … le révérend Francis Oakes…. cités comme missionnaires modèles 410
Tahïti. — La conversion des sanguinaires tribus de la Nouvelle-Calédonie, Nouvelles-Hébrides, Nouvelle-Guinée laissée par les méthodistes aux missionnaires catholiques. — A Tahiti, le vol, l’ivrognerie, le vice datent de l’arrivée des ministres. — Le protestantisme amène la guerre, change en tigres ces populations autrefois si douces. » — Raisons concluantes données par un chef de prêter la main aux missionnaires : les vêtements, les couteaux 415
« Pomaré embrasse le christianisme par politique… » — Réponse d’un chef au sujet de la vérité…. Rapports envoyés en Angleterre; type du langage ordinaire des missionnaires. Rapports peu justifiés par les faits. — Appréciation du docteur Russel, évêque protestant, prouvée exacte par des témoignages de 1829 à 1865. — Le trop connu M. Ellis ; sa manière curieuse d’évangéliser les insulaires 415
Liée de M. Ellis sur la position d’un missionnaire à Tahiti : « Il est partagé. » La maladie de madame Ellis le ramène en Angleterre. « D’autres témoins corrigent les fables de M- Ellis. « — Système d’oppression imposé aux Tahitiens, jusqu’à l’intervention de la France 417
Tous les missionnaires sont engagés dans le commerce, le monopole du bétail, etc… « Les indigènes reçoivent de leurs prédicants des leçons de cupidité.  — Amusements ordinaires remplacés par des habitudes d’apathie et d’indolence. — « En 30 ans, la population décroît des deux tiers.  — « Christianisme abaissé au niveau de la plus brutale idolâtrie… Ils n’ont pris de la civilisation que ses vices. 410
Le révérend John Williams. — Regardé par ses coreligionnaires comme un martyr. Son ouvrage, 35ème édition en 1841. — La guerre introduite ; polygamie sanctionnée. Différence entre son livre et ses lettres. — Ce qu’était le roi Pomaré. ce digne sujet de la grâce. — « M. Williams fort lancé dans les spéculations, Sa fin tragique ; comment elle s’explique 422
Progrès de la mission a Tahiti. — « Peinture de la mission, faite à Londres, dont il n’existe aucun original. « Suite de témoignages de 1840 à 1862. — « Scènes de libertinage. » — Prospérité des missionnaires. — « Les indigènes conduits de leur village à la chapelle par un homme armé de rotins.  —Dépravation inconnue avant les rapports avec les blancs. « « Missionnaires changés en marchands de moutons et de bœufs. « — Appréciation du capitaine Laplace 421
Missionnaires catholiques a. Tahiti. — Ils débarquent sur un rivage hostile. — Arrêtés par ordre des ministres, jetés dans une embarcation et lancés à la mer, sans vêlements ni provisions, ils abordent à 670 lieues de Tahiti à l’île Wallis habitée par des sauvages. — L’usurier M. Lawry, le patriarche du Pacifique ; ses opinions sur les prêtres catholiques. — Difficultés avec la France causées par les violences des ministres protestants. Regrets de M. Pritchard; il offre sa maison aux missionnaires catholiques ; sa famille se convertit, sa fille aînée Ursuline. . . 429
L’amiral Dupetit-Thouars obtient l’égalité entre les missionnaires catholiques et protestants. — Les missionnaires français s’attirent le respect. — L’île célèbre la chute du protestantisme. — Expressions du révérend Henry Cheever (1850) ; son indignation contre le francisme et le romanisme. — Tahiti (1863), sous l’administration française, ii forme une population civilisée et prospère.  431
Nombre de pages :
Type : monographie imprimée
Langue : Français
Droits : domaine public
Identifiant : 89073390148
Source : Library of the University of Wisconsin
Numérisation : Google Books
Adresse : https://archive.org
MHP00637

Categories:   1860 - 1869, Français, Google Books, Livres, périodiques & bulletins, Océanie / Pacifique, Société, Tahiti, University of Wisconsin

Comments

Laisser un commentaire