Menu

Gauguin, écrivain, ou les Sept Visages de Noa Noa


Titre : Gauguin, écrivain, ou les Sept Visages de Noa Noa
Auteur : Jean Loize
Publication : Journal de la Société des Océanistes
Éditeur : Société des Océanistes
Date d’édition : 1949
Type : publication en série imprimée
Langue : Français
Droits : licence Creative Commons

EXTRAIT

GAUGUIN ECRIVAIN ou LES SEPT VISAGES DE NOA NOA
Jean Loize, prince des bibliophiles, chercheurs et curieux, dont les expositions littéraires, en sa Galerie de la rue Bonaparte, ont beaucoup apporté depuis dix ans aux anus des livres, a bien voulu nous communiquer le texte de la conférence donnée à notre Société des Océanistes en juillet dernier. Nous avons tenu à en publier la version prononcée pour conserver à cette page de littérature parlée son caractère original de démonstration familière. Ses conclusions, nouvelles, sur la collaboration de Gauguin et de Charles Morice, n’ont soulevé aucune réponse contraire de la part des Océanistes et des critiques présents. La cause semble donc entendue. Patrick O’Reilly.
Mesdames et Mesdemoiselles, Messieurs,
Noa Noa montre au moins sept visages; une aimable invitation du Père Patrick O’Reilly va me permettre de vous révéler ces sept visages, c’est-à-dire les sept publications qui ont été faites jusqu’ici — en français — de ce grand livre.
J’aimerais pouvoir m’étendre sur les mérites d’un ouvrage dont l’originalité est trop souvent encore mal reconnue. Il y aurait un parallèle à tenter entre Gauguin le peintre et Gauguin l’écrivain, dédaigneux toujours du « métier » et des conventions.
Mais je dois renoncer à vous embarquer sur la caravelle de Christophe Colomb : ce serait, après un voyage espéré vers les Indes, découvrir un autre monde.
J’ai eu cette impression en déchiffrant des papiers inédits qui m’ont été confiés, révélant les difficultés, les manœuvres, les querelles, les passions, déchaînées successivement par chaque projet d’édition de Noa Noa, du vivant de Gauguin, et même longtemps encore après lui.
Le temps aussi me manquerait pour peser le pour et le contre. J’espère faire paraître, un jour prochain, une étude sur ce vaste sujet, moins complètement défriché qu’on le pourrait supposer.

 

 

Référence bibliographique de l’article

Loize Jean. Gauguin, écrivain, ou les Sept Visages de Noa Noa. In: Journal de la Société des océanistes, tome 5, 1949. pp. 145-161.

DOI : 10.3406/jso.1949.1631

www.persee.fr/doc/jso_0300-953x_1949_num_5_5_1631

Categories:   1940 - 1949, Français, Livres, périodiques & bulletins, Persée, Tahiti

Comments

Laisser un commentaire