Médiathèque Historique de Polynésie Française – MHP

Menu

Taiohae laht Nuku Hiva saarel Polüneesias (1803/1806)

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Titre : Taiohae laht Nuku Hiva saarel Polüneesias 
Auteurs : Hermann Ludwig von Löwenstern ou Wilhelm Gottlieb Tilesius
Date : 1803/1806
Sujet : Cette aquarelle montre la baie de Taiohae à Nuku Hiva. Les Marquisiens sont de bons nageurs, passant des heures autour du navire russe dans l’espoir de pouvoir monter à bord. Entre 1803 et 1806 a eu lieu la première circumnavigation russe. Le chef de l’expédition et capitaine de l’un des deux navires est le noble allemand de la Baltique Adam Johann von Krusenstern, né dans le gouvernorat de l’Estonie. En plus de ses nombreux objectifs scientifiques, l’expédition doit également établir des relations économiques et diplomatiques avec la Chine et le Japon, et permettre à la Russie de rentrer dans le cercle des puissances navales. L’expédition s’arrête aux Marquises. Ces aquarelles proviennent du journal de Hermann Ludwig von Löwenstern, qui était lieutenant sur le navire Nadezhda, capitaine de Krusenstern. Elles sont attribuées à Löwenstern lui-même ainsi qu’au scientifique Wilhelm Gottlieb Tilesius, qui a participé à l’expédition en tant que botaniste et artiste.
Type : Aquarelle
Droit : Domaine public – National Archives of Estonia @ Flickr Commons
Langue : Estonien
Identifiant : EAA.1414.3.3.84
Source : National Archives of Estonia
Lien : https://www.flickr.com/photos/national_archives_of_estonia/9611250507/in/album-72157635264082897/

Categories:   1800 - 1809, Dessins & gravures, Estonien, Marquises, National Archives of Estonia, Russe

Comments

  • Posted: 9 mars 2017 14:55

    Jacques Iakopo Pelleau

    Bonjour et Kāòha nui, En 2016, ma passion pour l’Histoire des Îles Marquises m’a conduit à enregistrer 64 émissions-radios pour les deux radios locales de Taiohae. Celle traitant du passage de Krusenstern est l’émission 020; en voici un extrait: « Le 12 mai 1804, Kiatonui est à bord où il avait passé la matinée à se faire raser et laver. Après avoir quitté le navire, Kiatonui était revenu une heure après avec un homme qui voulait échanger un porc contre un autre perroquet. N’obtenant pas satisfaction, l’homme était reparti annonçant que Kiatonui était prisonnier, ce qui avait provoqué la mobilisation générale à terre. En réalité, Kiatonui reste encore une heure à bord puis rentre tranquillement à terre où son retour calme les esprits. Et c’est là que Krusenstern écrit : « Après l’incident, il revint à bord avec une plante de poivrier/kava qu’il me présenta en signe de paix, il ne le fit qu’avec un air très marqué de regret, au point qu’une demi-heure après, il me pria de le lui rendre, puisque je n’en faisais aucun usage. » C’est probablement de ce jour-là que datent deux aquarelles représentant Kiatonui ; la 1ère, approchant du navire sur une pirogue, au large de Hakapehi et Tūhiva, tenant le fameux plant de kava à la main en signe de paix ; la 2ème, de plain-pied, debout, toujours un plant de kava à la main. Ce sont les premiers, et peut-être les seuls portraits de Kiatonui que nous ayons à disposition. » Vous pourrez écouter et télécharger cette émission ainsi que toutes les autres en suivant le lien : http://te-eo-enana.com/index.php/podcasts Très cordialement, Jacques Iakopo Pelleau

Laisser un commentaire