Menu

Au loin : souvenirs de l’Amérique du Sud et des Îles Marquises (1891)

au_loin_-_souvenirs_de_-petit_edouard_bpt6k370024g-mhp
Titre : Au loin : souvenirs de l’Amérique du Sud et des Îles Marquises
Auteur : Edouard Petit (Gouverneur des établissements français de l Océanie) sous le pseudonyme d’ Aylic Martin
Éditeur : Delhomme & Briguet – Paris
Date d’édition : 1891
Type : monographie imprimée
Sujet :
Chapitre VII – Arrivée aux îles Marquises
Chapitre VIII – A Nuku-Hiva
Chapitre IX – En pleine sauvagerie
Chapitre X – La race marquisienne
Chapitre XI – O-Ivaoa
Chapitre XII – Tahuata et Fatu-Hiva
Langue : Français
Droits : domaine public
Identifiant : ark:/12148/bpt6k370024g
Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, 8-G-6558
Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40978675z
Provenance : Bibliothèque nationale de France

Édouard-Georges-Théophile Petit, connu également sous le pseudonyme de Aylic Marin, est un écrivain et un haut fonctionnaire français né le 15 mars 1856 à Saint-Denis de la Réunion et mort en mer le 14 mars 1904.
Il fut notamment gouverneur général des établissements français de l’Océanie.

Édouard Petit commence sa carrière en 1875 au Commissariat de la Marine et voyage au Tonkin. En 1880, il entre dans l’administration coloniale. Il visite les îles Fidji, Tonga et une grande partie de la Polynésie.
En 1897, il dirige le bureau de Madagascar. En 1898, il est appelé au Secrétariat général de l’île de la Réunion.
En 1900, il devient Gouverneur général des établissements français de l’Océanie. Il fait supprimer le Conseil général de Tahiti qu’il remplace par une Assemblée consultative dont il nomme Teriieroo a Teriierooiterai chef de district.
Lors de son séjour en Polynésie française, il fréquente le peintre Paul Gauguin et l’ethnographe Victor Segalen.
Gravement malade, il meurt en mer et fut déclaré à Perth en Australie, le 14 mars 1904.
Il avait épousé Marie-Georgina Langlois (1860-1930), fille du dramaturge et préfet départemental Aylic Langlois, qui publia plusieurs ouvrages sous le pseudonyme d’Alix Aylicson.
source : Wikipedia

Categories:   1890 - 1899, Bibliothèque Nationale de France - Gallica, Français, Livres, périodiques & bulletins, Marquises

Comments

Laisser un commentaire